Camille Epplin illustratrice papier: Un break créatif ?... Le temps de guérir une tendinite

25 janvier 2016

Un break créatif ?... Le temps de guérir une tendinite

tendinite illustrateur
Dans Flow magazine : "La créativité demande du courage - citation de Matisse"

Depuis 2008 j’utilise les joies de la blogosphère pour parler de mon travail. Pour une fois je vais parler de moi!


Hé oui, en ce moment je suis obligée de reposer ma main droite : Une douleur prise à la légère il y a quelques semaines

_ "ça va passer, c'est juste une crampe..."
Puis la douleur s'installe, s’amplifie. Verdict : une tendinite au poignet droit, bobo tant redouté pour un illustrateur.
_ "Flûte ce ne pouvais pas être à gauche"

Pour mettre toutes les chances de mon coté je ne touche pas à un crayon, ni à un stylet, encore moins à une souris, et pas plus à un cutter ou une paire de ciseaux. Et c’est dur! J’ai l’impression de jeûner, je vous assure…
Une idée me vient et je ne peux pas la crayonner. C’est comme s'interdire de manger un carré de chocolat !

Bon "heureusement" que le boulot en ce moment c’est plutôt très, très, très calme ! Au départ j’ai été très frustrée, fâchée et même découragée (en référence au boulot très, très calme). Mais heureusement je suis vraiment bien entourée. Mon homme à la patience de supporter mes plaintes et mes doutes, (et de me faire mes tartines le matin, trop mignon !). Ma famille est aux petits soins. Quand aux amis…  Aaah ce qu'ils sont précieux (comme la famille, faut pas faire de jaloux!). Un coup de fil ou un mail et le moral remonte. Finalement ce break a du bon, je prends enfin le temps de lire les articles mis de côté. Je fais du ménage et du classement, dans ma tête (et vi pas dans mon bureau toujours en bazar. Il faut reposer ce poignet je vous est dit!). Je profite d’outils simplifiés comme le clavier intuitif de ma tablette. De la main gauche ça fonctionne plutôt bien. La preuve ici!
Je médite, prends le temps de respirer, adopte le régime anti-inflammatoire… une véritable trêve hivernale !

Comme beaucoup de monde depuis l’arrivée de l’ordinateur et du travail statique en position assise, je me suis battue pendant plusieurs années contre des douleurs de dos. J'ai du changer ma façon de travailler pour éradiquer ce phénomène. J’avais adopté le yoga matinal et le bureau assis/debout. J'ai été jusqu'à remplacer mon coussin d'allaitement par un "tapis qui pique" comme disent les enfants. Un tapis de fleurs Pranamat (au passage très très efficace, une fois passé les "pic pic", pour soulager les douleurs dorsales). Je vais surement ajouter à ce petit rituel de la gymnastique des doigts et peut être instaurer une séance de massage des cervicales et des bras une fois par semaine histoire de détendre tout ça (mais je n’en ai pas encore parlé à mon masseur personnel !)
Finalement le métier d’illustrateur demande une véritable préparation de haut niveau ! Plus besoin d’envier les sportifs, a moi le ventre plat et les fesses galbées!

 Bien reposée, zen et des idées pleins la tête… Je vais revenir avec de beaux projets à vous présenter.
À très vite, je file, mon masseur m’attend :

-”oui,oui chéri j’arrive" ;-)