Camille Epplin illustratrice papier: Coussins fluorescents sérigraphiés : doudous dabou et pioupiou imaginaires (rien que ça...)

12 septembre 2019

Coussins fluorescents sérigraphiés : doudous dabou et pioupiou imaginaires (rien que ça...)

Voici un projet comme je les aimes... Á partir d'un dessin, un personnage, des formes, des motifs, une ambiance évolue. Et ce projet a un petit quelque chose en plus... Dessin, sérigraphie, couture, je vous en dis plus par ici >>


Comme je le disais ce projet a un petit quelque chose en plus puisqu'il émane d'un dessin qu'avait fait ma fille lorsque l'on s'amusait ensemble à dessiner des dodos, dabous et autres oiseaux imaginaires.

Déjà presque deux semaines que l'école à repris et nos petits mercredis créatifs aussi.
Avec mes enfants on a décidé cette année de se fabriquer des "doudous" et autres coussins imaginaires en utilisant la sérigraphie de Bobbin.hood. Le principe est tellement accessible que mes enfants ont eu envie de s'y mettre aussi! Je peux vous dire qu'ils m'ont déjà fait une liste d'idées et de dessins gigantesque!!! Je pense que je n'arriverais pas à suivre mais j'essaie déjà de leur développer un univers chacun. On commence ici avec un illustre Dabou ou oiseau imaginaire de ma fille.
Tous les trois nous avons choisi les couleurs de ce grand pioupiou en fonction des encres de sérigraphie que je possèdais. J'ai rajouter le petit pioupiou en complément.

J'ai donc repris et adapté le dessin sur ordinateur pour me permettre de sérigraphier facilement.
Un peu comme un jeu de gommettes je me suis amusée à créer des formes simples que l'on peut réutiliser plusieurs fois. Ici par exemple la forme de la tête du grand oiseau est exactement la même que le corps du petit oiseau. Tous les petits ronds (joue, genoux, plumage des deux têtes) sont les mêmes. Cela me permettait de créer le moins de pochoirs possible (dans un souci de pure économie il faut bien l'avouer).




On s'est amusé à superposer les plumes et quelques autres détails et ce je de superposition entre les différents coloris nous a beaucoup plu.
Pour assurer un produit "fini" j'avais décidé de faire deux exemplaires de chaque "au cas où" mais finalement on a pas eu de mauvaises surprises. J'aime beaucoup les légères différences que l'on obtient. Ma fille a sérigraphié avec moi quelques petits éléments, mais bien trop long pour elle, elle m'a vite laissé terminer...

Comme d'habitude je vous remets le lien de l'article ici >> où je parle un peu plus de la technique que j'utilise pour sérigraphier.
Après, j'ai simplement découper mon tissus et cousu l'ensemble à la machine avant de retourner la pièce, rembourrer et terminer la couture à la main.


Comme pour chaque projet j'aime beaucoup lorsque la création prend forme, du dessin à 'écran d'ordinateur au produit final. J'attache de plus en plus d'importance, comme avec mes illustrations en papier découpé, à toutes ces créations "palpables". Ça donne véritablement une nouvelle dimension à mon travail et j'en apprend beaucoup à chaque nouveau projet.


Á chaque fois, comme pour mon expo Papéro, l'envie de décliner est beaucoup trop forte. M'amuser avec mes nouvelles formes pour créer un motif, imaginer un packaging, une peinture murale... Bref l'imaginaire grandit à chaque fois. Et pour ces "doudous fluos" je me suis amusée a travailler sur un motif répétitif, une fresque et une petite série de poteries de type dinette dont je vous parlerais ici un peu plus tard.




Les doudous a peine cousus ont déjà retrouvés la chambre de mes enfants. Oui parce que finalement, comme j'avais sérigraphier en double exemplaire mes deux kids ont pu en profiter...






Aucun commentaire :

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit message, je réponds toujours, merci ^^